Pour y voir plus clair à propos des personnes et organismes auxquels vous aurez affaire dans votre projet entreprenarial, je vous ai préparé un « petit » article !

S’entourer. C’est peut être l’élément le plus important quand on se lance dans l’entreprenariat ! Il faut s’entourer, et surtout, s’entourer des bonnes personnes, autant que faire se peut. 😌

Quand c’est notre projet, notre bébé, nous avons tendance à vouloir tout gérer nous même, tout contrôler, tout savoir sur tout (où c’est peut être moi qui n’arrive pas à lâcher prise 😅)… 

Et pourtant, il y a des professionnels, très compétents dont c’est le métier de nous aider, nous conseiller, des personnes passionnées qui se feront un plaisir de vous parler de leur expérience. 

Dans tous les cas, il est impossible, à moins de posséder un retourneur de temps comme Hermione, de s’occuper de tout soi-même.

C’est donc l’objet de cet article : vous montrer les ressources, parmi les professionnels, les réseaux, les organismes, qui sont là pour nous guider. 🙌🏻

 

Le tout premier interlocuteur auquel je me suis adressée, est la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI). Rien que sur le site internet, une mine d’informations sur la création d’entreprise vous attend, avec des infographies, des explications très bien faites, faciles à retenir. 

Selon votre lieu de résidence, vous dépendrez de telle ou telle CCI : vous pourrez les joindre par téléphone pour prendre rendez-vous avec un(e) conseiller(ère) qui vous guidera dans les différentes étapes de la création d’entreprise, du business plan, et vous présentera les différents services proposés par la CCI.

Parmi ceux-ci, il y a des formations pouvant être financées par votre CPF (si vous avez été salarié avant de vous lancer). J’ai effectué les 5 jours pour entreprendre : c’est une bonne introduction à l’entreprenariat. Cette formation vous donnera des outils concrets pour monter notre projet, des informations sur le statut de travailleur indépendant, l’URSSAF, les impôts, des bases de comptabilité… etc. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres personnes dans la même situation que nous ! 

En Occitanie, les CCI proposent, moyennant paiement, de réaliser une étude de marché, essentielle pour votre business plan : si vos finances vous le permettent, cela vous fera gagner du temps, et vous serez certain de vous baser sur des chiffres à jour, et des analyses sérieuses. 🤓

 

Ensuite, il faut que je vous parle d’une des personnes, voire LA personne, avec qui vous échangerez le plus et avec qui vous devez avoir une bonne relation : votre comptable ! ✨

C’est Marion (encore une !) du Cabinet L, qui m’a expliqué comment choisir la forme juridique de ma société, la composition du business plan, comment le présenter à la banque et à France Active. Et de manière générale, c’est elle qui me guide au quotidien ou presque, quand j’ai des questions d’ordre juridique hors de mes compétences, comptables, liées aux cotisations sociales, aux impôts. En faisant des points réguliers sur mon activité, elle m’aide à analyser ce que je dois préserver ou améliorer. 

Sans elle, j’aurais beaucoup de mal à avancer, c’est certain ! 🌟

 

Comme vous venez de le lire, la banque sera très importante dans votre projet, pour la simple et bonne raison, qu’il y a de fortes chances pour que vous contractiez un prêt pour mettre votre projet sur pied. 🤑

Si vous avez le temps, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un maximum de conseillers au sein de plusieurs banques, pour voir leurs offres, les comparer, identifier les valeurs qu’elles défendent… etc. 

Pour ma part, j’ai été prise de court à cause de ma recherche de local qui a duré beaucoup plus de temps que prévu. Dès que je l’ai trouvé, si je voulais ouvrir au plus vite et rattraper un peu le temps perdu, je devais prendre le contact que l’on m’a gentiment donné et faire avec ! J’aurais pu plus mal tomber, mais si j’avais eu le temps, j’aurais davantage comparé et choisi une banque qui me corresponde vraiment. 

C’est pour ça que j’insiste 😅 : si possible, optez pour la banque qui répond à vos attentes en termes financiers, de valeurs partagées mais aussi de contact avec votre conseiller, car vous aurez souvent affaire à lui. Il vaut mieux que vous vous entendiez bien avec !

 

Puisque l’on parle finances, France Active vous aidera également à lancer votre projet et à obtenir votre prêt bancaire.

En résumé, c’est un réseau dédié aux entrepreneurs qui accompagne et finance des entreprises de l’économie sociale et solidaire. 

France Active propose de garantir votre prêt bancaire à hauteur d’un certain montant : en d’autres termes, elle partage les risques du prêt avec la banque, ce qui va beaucoup intéresser cette dernière… 

Elle propose aussi des prêts d’honneur, c’est à dire des prêts à taux 0 à rembourser sur plusieurs années comme un prêt bancaire. C’est très utile quand vous commencez avec peu de trésorerie ! 👌🏻

Pour faire une demande de l’un ou l’autre, ou les deux, vous prenez contact avec France Active et un conseiller vous est attribué. Ensemble, vous verrez quels sont les points forts et les points faibles de votre projet, les éléments à modifier dans votre business plan et ainsi constituer votre dossier. Une fois cette étape passée, votre dossier passe en commission où votre conseiller défendra votre projet. 

En général, quand France Active valide un dossier, forte de sa réputation et de son expérience de 30 ans, la banque suit ! 

Ça vaut le coup de prendre le temps de constituer le dossier, même si, pour être honnête, c’est long, fastidieux et peu agréable lorsqu’on nous dit que telle ou telle chose ne va pas, qu’il faut tout recommencer… 🥲

 

Ensuite, des interlocuteurs locaux ou plus spécifiques à votre future activité pourront vous aiguiller.

Les réseaux professionnels vous donneront les informations dont vous avez besoin sur votre secteur voire proposeront des formations. C’est le cas par exemple de Réseau Vrac : c’est grâce à ce réseau que j’ai pu en apprendre plus sur le secteur du vrac, les conditions de travail, les avantages, les inconvénients. Les formations sur le vrac en général mais surtout sur l’hygiène et la conformité m’ont vraiment aider à organiser mon travail et mon magasin. 

Les réseaux d’entrepreneurs sont aussi vraiment intéressants, grâce aux partages d’expériences, aux conseils, aux formations. Je pense notamment à Glow Up, un réseau dédié aux femmes entrepreneures, bienveillant, motivant comme on aime.

 

En parlant de réseaux, les groupes de discussions sur Facebook sont aussi une immense sources d’information, des lieux d’échanges, où vous aurez des témoignages par milliers, de personnes qui se lancent ou projettent de se lancer dans le même secteur que vous ! 

Vous y verrez tout le positif de l’entreprenariat mais aussi tout le négatif… au moins vous limiterez les surprises – il y en aura toujours mais vous serez préparés autant que possible.

 

Dans la même veine, les professionnels de votre secteur se feront (la plupart du temps) un plaisir de vous parler de leur travail, de leur passion et de leur parcours ! Rien de mieux pour rester motivés ! 😋

Que ce soit Julie de Kilo Vert, Mélanie et Marlène des Tarées du Vrac ou encore Anne-Sophie de l’épicerie du Kangourou, elles ont toutes été à l’écoute et n’ont pas hésité à me donner des conseils, des bonnes pratiques en épicerie vrac. J’ai même réalisé un stage aux Tarées du Vrac et à l’épicerie du Kangourou grâce à Pôle Emploi, idéal pour se rendre compte du quotidien d’épicier vrac ! 

Pour être plus précise, si vous êtes inscrits à Pôle Emploi lors de la mise en place de votre projet, vous pourrez demander le financement de certaines formations en argumentant pourquoi telle ou telle formation est pertinente au vu de votre projet. Vous pourrez aussi demander à mettre en place une Période de mise en situation en milieu professionnel (PMSMP). 

C’est une immersion professionnelle dans la structure de votre choix, financée par Pôle emploi (ou d’autres organismes, pour en savoir plus, le site du gouvernement dédié à l’emploi vous donne toutes les informations la dessus). Elle ne coute rien à la structure d’accueil, et peut durer de quelques jours à 1 mois. J’adore ce concept, tout le monde y gagne ! 🥳

 

Enfin, sur le terrain, la mairie peut s’avérer être une alliée de taille. 

En effet, elle peut avoir mis en place un manager de centre ville ou une personne ayant un titre similaire. Son but : dynamiser le centre-ville, tout faire pour que de nouveaux commerces, de nouveaux habitants investissent le centre-ville, souvent délaissé ces dernières années. Cela peut passer par une aide pour trouver un local commercial, de l’information sur les subventions existantes sur le secteur, la communication des coordonnées d’artisans, une aide pour se faire connaitre localement… etc. 

Appelez la mairie de la ville où vous créerez votre entreprise, vous n’en saurez que davantage sur le territoire et les ressources à disposition. ✌🏻

 

Si vous m’avez lu jusque là, c’est que vous être vraiment motivés ! 😅

J’espère que ce passage en revue « rapide » des interlocuteurs principaux susceptibles de vous aider dans votre projet, vous aura appris quelque chose ou au moins qu’il vous aura aidé à y voir plus clair. 

La suite dans le prochain article sur le même thème !  

Leave a Reply

*

code